Histoire d’un aller retour – de l’est à Auckland

Créé par le 13 mar 2016 | Dans : Ile du Nord

Nous revoici en route après la visite des volcans.

Nous sentons petit à petit la fin du voyage approcher. Heureusement, plus de randonnées ou de glaciers. À partir de maintenant nous allons sur la côte!

 

Tout d’abord la côte Est avec Mahia Peninsula :

 

187

 

Sur le chemin, nous apprenons que la région détient LE PLUS GRAND TOBBOGAN NATUREL DU MONDE!! Aussitôt nous faisons le détour ( nous coupons la pointe nord-est) direction cette pente dans la rivière recouverte de douces algues formant un coussin protecteur.

Mais comme le coussin ne suffit pas (en dessous c’est quand même les rochers avec pointes et trous) nous empruntons une embarcation laissée là par hasard (chanceux).

Au programme : 60m de descente et une arrivée dans un étang!

452

Trop cool! voilà qui nous booste pour le reste de la journée.

 

Nous prenons la route pour Coromandel !

Petite halte sur le trajet à Kiwi360 et ses nombreuses espèces différentes de kiwis et son kiwis géant.

 

308

 

Arrivés dans la région de Coromandel, nous visitons la Cathédral cove :

315

 

238

 

Ne pas voir de volcans ne signifie pas ne pas profiter de leur présence !

Voici une activité cochée depuis longtemps dans notre planning : la Hot Water Beach!!!

Ici la plage est le point de rencontre entre la mer et les sources chaudes souterraines !

Résultat : un spectacle inédit de centaines de personnes creusant la plage pour se créer une piscine d’eau chaude!

La mission de prospection commence.

Les sources ne sont pas facilement détectables et les endroits chauds sont déjà pris. La plupart des gens s’enterrent les pieds près de la mer ou creusent encore et toujours face aux assauts des vagues.

Heureusement, après plusieurs essais malheureux, notre sympathie légendaire nous permet de nous faire inviter par deux australiens qui disposent de la meilleure place.

Alors que la majorité des gens cherchent de l’eau tiède ou créent des murs devant nous pour capter le reste de notre source nous protégeant ainsi de la marée, nous tentons tant bien que mal de ne pas nous brûler avec cette eau à plus de 45°C!

406

 

Le pied ! (et c’est comme ça que Hugues fêtera son anniversaire !)

 

Nous n’avons toujours pas vu toutes les merveilles de ce beau pays.

Aussi protégé que le Kiwi (l’animal), nous nous engageons dans une forêt de kauris!

Après avoir nettoyé scrupuleusement nos chaussures nous entrons dans leur domaine.

À priori il s’agit de gros arbres… effectivement ils sont assez gros mais bon… jusqu’à ce qu’on atteigne le 2 ème plus gros du pays! Ouah! Le choc ! Cet arbre pourrait à lui seul supporter une colonie d’elfe!

Voici la photo du 7 ème plus gros :

 

339

Et voici le grand vainqueur !!! Le plus gros Kauri  âgé de plus de 2000 ans, dont la légende raconte qu’il est source de toute vie sur terre! 

757

 

Après ça nous voici en route pour le grand nord. En direction de la Bay of Islands et la fameuse Ninety Mile Beach.

832

 

Pour être sûr de tout voir, nous partons en bus  et nous voici au Cape Reinga. Le point le plus au nord du pays!

119

 

527

 

Maintenant, place aux sensations avec le Sand boarding !

une descente sur une planche fournie par le bus sur une gigantesque dune.

Un peu impressionnant au départ :

391

 

Un peu salissant à l’arrivée ( quand la planche s’arrête en bas dans l’eau elle est seule à s’arrêter des fois…)

Encore une fois : Énorme

 

Puis, nous voici de retour à Auckland. On rend avec tristesse notre pote Chilly…

Et voici le moment de porter fièrement mon nouveau maillot français (Merci!!!)

Nous voici à EDEN PARK!!!! Temple du rugby ! allons voir tout le stade scander « go blues » :

124

 

296

 

D’après l’écran géant nous ne sommes pas les seuls bretons.

Et un super match entre les Blues d’Auckland et les Hurricanes de Wellington (score final 19-23) et les dix dernières minutes les plus chargées en suspense dans un match de sport depuis longtemp !!!

Objectif de fou Auckland 1/3 done.

 

Nous découvrons le centre d’Auckland et la fameuse Sky Tower de 328 m de haut (plus haut édifice humain de l’hémisphère sud)

89

 

 

849

et une vue de la baie de la Cité des Voiles!

294

 

912

 

ATTENTION!!!! Pour notre retour, nous vous proposons un petit jeu!

À Auckland nous avions 3 activités à faire.

1) Le match de rugby à Eden Park

2) Le ventriglisse de 600m. Personne ici ne le connait… résultat sans notre van Chilly, on a abandonné.

3) ???

Quel est donc cette activité sur notre planning??? A-t-on pu la faire?

Les commentaires avec la bonne réponse feront gagner….. la gloire !!! Eh ouais!

Et sinon résultat des défis du séjour…. 0/4, mais :

1) faire la bise à un All Blacks est remplacé par un match de rugby à l’Eden Park

2) avoir un tatouage Maorie est remplacé par une photo avec un et une maorie

3) nager avec les dauphins (c’est pas faute d’avoir essayé mais c’est interdit de nager avec quand il y a des petits Dauphins dans le groupe et c’est arrivé…) est remplacé par se faire manger ses chaussures par un Kea

4) le ventriglisse est remplacé par le tobbogan naturel

Et avec l’activité mystère ça vaut bien un 4/4, non ?

 

Bon, on vous laisse à vos recherches et on va faire les valises! A très bientôt à tous!!!

Les Volcans !

Créé par le 07 mar 2016 | Dans : Ile du Nord

Nous voilà à présent au coeur de l’île du Nord. Dans la région volcanique!

 

Nous commençons la visite par un geyser ! Il est déclenché manuellement tous les jours à 10h15 mais cela ne gâche rien au spectacle!

En quelques instants, il monte à plus de 20 mètres de haut! Impressionnant !

293

 

Puis, nous visitons Wai-O-Tapu. Un grand parc volcanique en ébullition.

(vous avez de la chance, vous avez les couleurs sans les odeurs…)

774 775

La « piscine champagne » :

411

De très jolies teintes orangées sur les bords mais un nuage permanent au-dessus qui coupe la respiration par sa chaleur et son odeur atroce (il a fallu de la motivation pour ramener cette photo.)

Le Lac le plus impressionnant, (les couleurs sont presque un peu claires sur la photo) un jaune fluo pour de l’eau pleine de soufre et d’une petite pointe d’arsenic. (le pudding à l’arsenic….)

363

Manque de chance on avait oublié nos maillots ce jour-là, on a pas pu faire trempette.

 

Moins puantes, mais guère plus ragoûtantes, les piscines de boues :

631

 

À laisser reposer avant la baignade, les bulles c’est pas le jaccouzzi !

 

Après cette journée harassante, (surtout pour nos narines) et parce qu’il semble que certains pensent qu’on a le même temps que vous, (et parce que faut bien qu’il y en ait qui profitent pendant que les autres bossent) on se repose sur un voilier.

 

Il faut aussi dire qu’il ne faut jamais faire d’efforts après avoir mangé une bonne dose de sushis et bu de la ginger beer!

 

En attendant d’apercevoir la carving rock, on profite du grand soleil!

 

246

65

 

Cette roche fut gravée par les premiers maoris il y a environ 500 ans. Située au milieu de la mer et d’une hauteur incroyable, la prouesse technique nécessaire est encore inconnue pour tout le monde. Magique!

 

Bon en fait cette gravure à 40 ans et se trouvent sur le lac Taupo! Mais elle est tout de même très impressionnante !

 

Bon OK, on a pas fait 20 000 km pour prendre le voilier… alors nous voilà en direction du Tongariro National Park et de ses trois sommets volcaniques.

 

La route pour s’y rendre est longue et ne mène manifestement que là.

À notre arrivée ,de nuit, au camping, plus de place. Nous croisons un Van qui part tenter sa chance ailleurs. Mais où ? Ici c’est le désert. Nous tentons notre chance tout de même. Sur le chemin du retour, prêt à abandonner, nous apercevons un piéton derrière nous. Les mouvements de sa lampe de poche semblent courir quand nous roulons et s’arrêter en même temps que nous. Je le laisse nous rattraper.

Il s’agit d’un gentil monsieur venu nous proposer de partager son emplacement. Il faudra juste être prêt pour le laisser partir le lendemain matin. ouf!

 

Ici les randonnées sont longues! Minimum deux jours pour accéder à un sommet et jusqu’à plus d’une semaine pour en faire le tour.

 

Nous voulons rester une journée… Sur les conseils du I-site local, nous entamons la marche vers deux lacs qui devraient nous permettre d’avoir une belle vue sur les volcans.

 

275

666

 

Notre préfèré ne sera pas le plus haut mais le plus traditionnel de par sa forme. À priori c’était aussi le choix de Peter Jackson. Il s’agit du Mont Doom. Le coeur du Mordor!

 

À l’aller, l’eau de la chute d’eau nous parait froide, impossible d’y tremper le pied plus de quelques instants. Au retour, 6h plus tard, elle a un air de délivrance !

717

Après ce petit bain, nous quittons la région des lacs dont la dernière activité date de 2012 direction la côte Est puis le Nord.

De Wellington à Rotorua en passant par l’ouest

Créé par le 29 fév 2016 | Dans : Ile du Nord

Après 3h de ferry au milieu des 40èmes rugissants (qui devaient être absents ce jour-là), nous atteignons l’île du Nord et la capitale Wellington!

 

Pour une fois, on sent une vraie activité dans la ville. On visite le centre ville et la belle rue piétonne Cuba Mall puis visite du musée Te Papa!

 

Il est énorme et semble abordé tous les sujets (Faune locale, géologie, le rôle de l’ANZAC (australian and new zealand army corps) dans la première guerre mondiale ou des objets des années 90 et avant).

Nous trouvons parmis ces 6 étages, une partie maoris avec des maisons et des canoës.

 

326

 

La ville est extrêmement venteuse et nous décidons après deux jours de poursuivre notre route.

 

Avant le départ, nous faisons halte à WETA Cave.

C’est le studio en charge des effets spéciaux (physique et numérique) pour des films comme Tintin, King Kong ou encore les films du Seigneur des Anneaux et du Hobbit.

 

922

 

Nous commençons donc à remonter par la côte ouest avant de replonger par le centre de l’île.

 

Après prise d’informations au I-site locale, nous nous prévoyons une grosse journée avec du Tubing le matin, 2 heures de route et visite près de Matamata.

 

Le Tubing consiste à parcourir une grotte inondée pour apercevoir des vers luisants. Pour cela nous sommes aidés d’une chambre à air qui permet de sauter dans l’eau, de glisser dans les toboggans et de flotter quand il y a plus d’eau. Très sympa, les vers luisants donnent une impression de ciel étoilé ( par contre les photos ont données une jolie suite de Monochrome noir…)

 

Ensuite, nous partons pour Matamata.

Principale attrait de la ville : il s’agit du point de départ pour aller à… Hobbiton !

72

 

352

 

Il fallut un peu de temps pour recharger les appareils photos et trier toutes les photos.

 

On voit un peu l’envers du décor avec quelques anecdotes (et on se dit que travailler pour Peter Jackson ne doit pas être reposant tous les jours, non content d’avoir fait créer un chêne de toutes pièces artificiellement, il décide que le vert des feuilles ne lui plaît pas et qu’il faut toutes les repeindre et les raccrocher une à une…)

 

L’île du nord nous laisse peu de répit, après cette bonne journée nous attaquons les volcans du centre de l’île. Au programme : geysers, lacs bouillonnants aux couleurs surprenantes, randonnée et baignade dans les hot pools naturelles.

 

Mais avant ça, Rotorua nous permet la découverte d’une invention kiwis : Le Zorbing!

Une sorte d’énorme bulle qui dévale la pente avec de une à trois personnes et 40 litres d’eau à l’intérieur

À importer en France!

572

 

Pour se reposer un peu, le soir nous allons au village maoris de Mitai.

Le village est créé de toutes pièces pour le spectacle, mais les maoris donnent vraiment la sensation d’être là pour faire connaître leur culture et nous profitons du Hangi (repas typique).

 

3

Prochaine étape, les volcans!

Golden Bay – Kaikoura

Créé par le 20 fév 2016 | Dans : Ile du Sud

Carnet de voyage, jour 27

 

Nous approchons désormais de la moitié de notre voyage. Il nous reste encore de nombreuses choses à découvrir.

Notre prochaine étape : la Golden Bay.

Cette halte semble être inespérée après la visite des derniers glaciers sous les nuages.

Cette fois, nous arrivons par la terre et c’est par là que nous découvrirons ses atouts.

 770

Avant d’arriver dans la baie, nous passons par l’eau douce avec notamment le ruisseau déclaré comme le plus clair du monde (le fond serait visible jusqu’à plus de 60 mètres de profondeur!). Il est donc impensable de s’y rafraichir.

655

Après plusieurs halte, nous arrivons enfin devant la mer.

Notre campement au bout du bout (farewell spit), s’établira sur le peu de terre encore presente, à à peine quelques mètres de la mer.

 

Cependant, la plage ne parait pas à la hauteur de son nom (bien que le nom de la golden bay soit issu de la ruée vers l’or et non de la couleur du sable.)

 

N’ayant pas trouvé l’or que nous étions venu chercher, nous nous arrêtons sur une dernière plage avant le départ. La longue plage du farewell spit nous suffira pour en être satisfait.

258

 663

Après cette étape qui nous parait surestimée, nous rejoignons la ville de Nelson (et notamment son WOW AND CLASSIC CAR MUSEUM).

Ce musée réunit les lauréats de l’improbable World Of Wearable art et la passion des kiwis pour les anciennes voitures.

472

831

Il semble que ce peuple ait de la créativité à revendre.

 

Malheureusement, la déception de la golden bay est toujours présente dans une partie de l’équipage. Nous profitons d’un groupe local pour obtenir de précieux conseils et repartons motivés pour Kaiteriteri. L’accès n’est pas direct, pour profiter de la baie, il nous faut prendre le bateau. La demi journée de marche qui nous y attend mérite ce coup-ci notre venu.

 

Cependant, notre guide qui nous reprendra au retour nous laisse que peu de temps. Nous devons marcher d’un bon pas.

Après le déjeuner, nous comprenons que la suite devra être plus intense.

Le dernier kilomètre devra être fait deux à trois fois plus vite que les derniers.Nous voilà donc au pas de course alors que nous redescendons vers la plage.

Par bonheur, nous sommes finalement suffisamment en avance sur le dernier bateau de la journée et pouvons nous reposer enfin un peu dans la mer !

 95

 

 275

 

 633

 

La golden bay nous apparaît désormais comme une évidence. Nous quittons pour la deuxième fois cette zone mais soulagés.

 

La prochaine étape sera Kaikoura, un autre temps fort du voyage. Cette péninsule doit nous permettre de rencontrer la faune marine.

 

Nous traversons pour cela la région du Marlborough. Heureusement, le morale est fort et nous ne perdons aucune troupe dans ce territoire viticole malgré les sirènes de notre pays rappelés tous les 100m (pinot noir, chardonnay, sauvignon, riesling…)

 

Le chemin pour Kaikoura est long et nous nous arrêtons peu de temps avant d’y parvenir.

 

Le réveil nous est désagréable mais les découvertes ne se font pas attendre.

Dés notre arrivée, nous nous joignons à un équipage emmené par un local aux oreilles fines qui nous promet des baleines.

 

Une seule nous sera visible mais elle en profite pour se montrer de tout son long.

 

 503

 

Au retour, nous traversons une colonie de Dauphins très nombreux et très actifs qui nous laisse l’impression d’un chien que l’on retrouverait après six mois d’absence.

En tout cas ils se lâchent !

228

 345

Satisfait, nous pouvons vogués vers notre dernière escale de cette partie du pays : Picton ou nous pourrons rejoindre Wellington après avoir traversé les redoutables 40èmes rugissants!

268

West Coast

Créé par le 15 fév 2016 | Dans : Ile du Sud

Après les activités de Queenstown, nous sommes remontés par la West Coast. Elle n’est constitué en fait que d’une route qui trace de Wanaka à Westport. Franz Josef et fox Glacier sont donc des étapes inevitables. Deux villes assez semblables traversées d’une rue avec de nombreuses affiches pour marcher sur les deux glaciers. Malheureusement, suite à des accidents, le seul accès possible est l’hélicoptère pour se poser en haut. Nous choisissons de faire les randos sans hélicoptère qui mènent au bas des glaciers. ci-dessous, le Franz Josef.   17

Au pied des montagnes, nous avons également retrouvé les nuages… Nous ne reverrons pas le Mont Cook malgré le lac miroir qui devait (par beau temps et sans aucun vent) nous refléter les montagnes alentours. Pour oublier ça, direction les hot pools dont les flyers nous font de l’œil depuis un bon moment. 3 bains extérieurs 36, 38 et 40 degrés entourés d’arbre. Le pied!   Désireux de retrouver le soleil, nous continuons notre route et changeons de paysages. Ici, les rivières sont bleus! Il semble que ça soit dû au glacier, l’eau qui en découle est naturellement d’une couleur incroyable. Hokitika Gorge: 717

(aucune retouche de couleurs) La baignade est très agréable même si il est difficile de rester plus de 2 minutes dans l’eau à chaque baignade. Prochaine étape, les fameuses Pancake Rocks :

923

La côte est formée de rochers constitués de plusieurs épaisseurs successives. La forme de ces roches permet également à la mer de s’engouffrer dans ses failles pour exploser en écume montant à une dizaine de mètres (des fois où on ne l’attend pas et l’herbe frémit à son passage)

Et maintenant à nous la Golden Bay….

Queenstown

Créé par le 04 fév 2016 | Dans : Ile du Sud

Après de bonnes rando dans le Fjordland, retour à la civilisation dans la ville animée de Queenstown.

675

235

La ville est en effet agréable et on peut faire un max d’activités.

Pour nous  ça sera tout d’abord, un tour à Ice bar, bar complètement de glace des verres aux sièges. Température intérieur : -9.1°C.

Il y a peu de place est la durée est donc limitée : le temps de faire quelques photos, de discuter avec des australiens et de boire un verre. Le bar doit être resculpté toute les 10 semaines.

254

 

Après cette étape, nous testons un autre de nos objectifs : le Fergburger.

D’après nos recherches il s’agit simplement du meilleur Burger au monde! d’ailleurs la serveuse nous dit que pour certains c’est le meilleur du pays et pour d’autres le meilleur tout court et ne parait pas surprise.

Verdict: Rien à jeter. tout est parfait.

612

 

Ceci signe la fin de notre première journée à Queenstown.

Le lendemain on se lève tôt pour assister à 10h au repas des kiwis dans un parc animalier.

Il s’agit d’un anmal nocturne, tout est donc noir à part deux lumières rouge. On a de la chance, les kiwis viennent se nourrir juste devant la vitre (pas de photos malheureusement). On peut donc observer ces drôles d’oiseaux assez unique.

La pause faune locale est finit et nous nous dirigeons vers la luge d’été :

553

 

Très sympa et avec une trés belle vue sur la ville.

Puis nous allons réserver pour le lendemain une séance de JetBoat.

Il s’agit d’un bateau très rapide et manifestement très maniable slalomant dans les canyons en passant le plus près possible des rochers ou à des profondeurs d’eau de moins de 10cm.

La route qui nous y emmène vaut le détour à elle seule : non goudronnée évidemment et non prise en charge par les assurances non plus. Le chauffeur du minibus semble la connaître par coeur  et passe aussi près de la roche que du vide. Premières sensations.

Enfin nous arrivons pour prendre de la vitesse et faire des 360 sur l’eau ( montage vidéo à faire).

659

 

Désormais, on repart vers le Mont Cook par sa face Ouest et le Franz Joseph Glacier.

 

 

Le Fjordland

Créé par le 01 fév 2016 | Dans : Ile du Sud

Carnet de voyage, jour 17 :

Cela fait désormais 17 jours que nous avons quitté notre pays. Ici les terres semblent encore sauvages. Ce sentiment est d’autant plus présent depuis notre dernière escale à Te Anau. Cette ville est le dernier passage obligé avant notre prochaine destination et il s’agit d’un balai incessant entre les nouveaux explorateurs et ceux plus avertis qui reviennent pour parfois mieux repartir. L’expédition d’hier nous a mis en confiance et si nous avons mis plus de temps que prévu pour explorer le Key Summit cela n’a rien d’insurmontable ni d’inquiétant pour les prochains jours. Nous en profitons pour nous rendre au quartier de Milford Sound, le point le plus reculé du Fjordland :

660

Notre mission dans cette région du pays (Fjordland) comporte 3 grandes étapes. Après avoir passé la première sans encombre, nous nous apprêtons à attaquer la plus conséquente. Son nom nous rappelle notre pays et nous y voyons un bon signe. À l’attaque de La Gertrude! Dés le départ, nous nous questionnons sur cette exploration. Il est possible que notre équipage soit trop peu expérimenté et nous rencontrons des camarades en moins bonne fortune que nous, en recherche de ravitaillement ou ayant fait demi-tour à « la rivière ». À nouveau ceci nous semble plus évocateur de bonne rencontre que l’inverse et nous partons reboostés. Dés le début nous comprenons que peu d’explorations y sont tentées et que se perdre y sera facile. Cependant, quelque tracés d’un passage humain sont visibles et à peu prés suffisants. Notre périple doit nous mener le long d’une rivière. Le premier accès que nous avons pour y accéder comporte un pont submergé de plusieurs centimètres et nous arrivons à passer sur son rebord en restant les pieds au sec. Les deux prochaines traversées ne seront pas si facile et nous passons à pied bien que surpris au premier pas de la profondeur. Naïvement, j’émet l’hypothèse que cette épreuve aura suffit à écarter les moins motivés et que le reste pourrait être plus tranquile.   Le temps de profiter du soleil, nous nous retrouvons au fond de la vallée en cuvette et recherchons notre prochaine étape. Pendant quelque temps nous suivons un sherpa qui nous montre le début du chemin. Cependant, il devient vite hors de notre vue et nous devons terminer la navigation seuls.   Après les pierres, nous longeons une cascade sur de la roche lisse et humide. Le passage est difficile et tout dérapage pourrait nous faire revenir au point de départ en passant par les chutes d’eau. Après une longue ascension, nous arrivons enfin à un lac. Occasion de se restaurer avant d’affronter la dernière montée. Ce coup-ci, le choix s’offre à nous : des pierres ou la roche lisse. Nous choisissons la roche et il semble que l’idée soit bonne. Nous pouvons enfin apercevoir ce pourquoi nous sommes venus : les Fjords. 804

Nous sommes également recompensés par la présence du local Kea (seule espèce de perroquet de montagne) qui pose lorsque nous entamons le retour. 123

Pour la descente, nous changeons de stratégie et choisissons les pierres. La descente est plus facile même au niveau des cascades. Il semble qu’un passage pour la montée aurait pû être plus facile. Cet apprentissage pourrait servir à d’autres. Les passages de riviére nous semblent désormais presque salutaires. Peu de temps après notre arrivée et quand nous préparons notre retour un deuxième  Kea se présente à nous. Après avoir paradé devant nous et des compatriotes arrêtés pour l’occasion, il finit par grignoter nos chaussures. Chassé, il s’en va voir si l’herbe est plus verte chez le voisin et part goûter l’embarcation d’en face.   Ainsi s’acheva La Gertrude. Le lendemain, nous prenons la route pour une sortie plus facile qui fera finalement 2 à 3 fois la longueur à laquelle nous nous attendions. Un peu échaudés par la veille, nous nous faisons emmenés par bateau. Il reviendra dans 4h pour finir sa journée, il ne faudra pas le rater. Cette fois-ci, nous devons monter voir un lac et redescendre en le longeant. La montée est forestière mais longue. Le point de vue est agréable mais la descente ne nous laissera que peu d’occasion de voir le lac.

337

Nous arrivons finalement quelques minutes avant notre Taxi qui, lui, nous permettra d’avoir une meilleure vue.

670

À présent, nous retournons à la civilisation, en route pour Queenstown!   .

Au bout du bout…

Créé par le 25 jan 2016 | Dans : Ile du Sud

Après une descente à Dunedin et l’Otago Peninsula, nous avons profité de quelques instants de soleil à Curio Bay en compagnie des Dauphins Hector :

585

Après un petit embourbage sauvé en un temps record par 2 motards, 2 français en vélo et un monsieur au t-shirt jaune, Chilly est reparti pour de nouvelles aventures !

Avertissement sans frais pour cette fois mais nous nous méfions désormais beaucoup du poids de Chilly sur des terrains qui commencent â être gorgés d’eau.

Et nous avons atteint le point le plus au sud de Southern Island (légèrement sous la pluie…) :

149

 

En avant pour les Fjordland !!!

 

 

Chilly !

Créé par le 21 jan 2016 | Dans : Non classé

Nous devions partir à 2….et finalement nous sommes 4 !

Il y en a un de content !

Voici donc Chilly !

292

Notre amie Mutsy :

967

et la belle Kiwina :

258

La conduite à gauche se passe plutôt bientôt. Finalement c’est peut-être le fait que se soit une automatique qui perturbe le plus et qui nous a valu quelques embrayages dans le vide et quelques coups dans la portière pour passer les vitesses inexistantes !

Du Mount Cook à Moeraki – 17 au 21 Janvier

Créé par le 21 jan 2016 | Dans : Ile du Sud

Petit coucou depuis la route de Dunedin après avoir passé quelques jours au Mont Cook.   On a quand même eu un peu de mal à l’apercevoir derrière les nuages et les premières rando se sont finies un peu humide. Nous avons dû rester un soir de plus que prévu pour augmenter nos chances et nous avons bien fait!

918

Nous avons également fait une halte à Oemaru et vu des petits pingouins bleus (pas forcément évident le bleu)

944

 

Puis les fameuses Moeraki Boulders :

P1080243

12

Welcomeny |
Studio Prapoutel "Le L... |
United states with my bike ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LesactivitésàParis
| Theamericaninesstravel
| Saintgervaislubeck2016